241 464 joueurs sous haute surveillance en Belgique

La Belgique reste l’un des pays d’Europe, aux côtés de la France et de la Russie, à maintenir d’une main de fer la régulation des jeux de hasard sur son territoire. De ce fait, nous n’avons pas été surpris d’apprendre cette semaine, que la Commission de contrôle des jeux de hasard belge avait encore sévi ! En plus de réguler le marché, cet organe de contrôle des jeux d’argent dispose également d’une liste noire, qui ne cesse de s’allonger au fur et à mesure des années. C’est de celle-ci dont il sera question tout au long de cet article. Si vous êtes un passionné de jeux de casinos et que vous êtes belge, cet article saura vous captiver !

Les antécédents de cette liste noire

Nous avions pris connaissance de l’existence de cette liste noire de la Commission des jeux de hasard belge en 2013. En effet, à cette époque-là, cet organe de contrôle avait inscrit 4 sites de casinos en ligne sur sa liste noire d’établissements dérogeant à la loi effective sur la réglementation des jeux d’argent en ligne, et notamment des paris en ligne. L’addition de ces sites portait à 76 le nombre de sites illégaux et interdits d’activités sur le territoire belge.

L’addition de ces sites portait à 76 le nombre de sites illégaux et interdits d’activités sur le territoire belge.

Le seul et unique organisme qui est autorisé à exercer sur le territoire belge, et qui détient par conséquent le monopole sur l’offre des paris en ligne reste la Loterie Nationale. Celle-ci ne figure pas sur la fameuse liste noire et permet aux joueurs belges : de jouer au loto, de jouer à de nombreux autres jeux et d’effectuer des paris en ligne. Cette dernière option a été autorisée à l’issue d’une longue et rude procédure pour la Loterie Nationale, qui se devait de fournir un serveur suffisant et solvable auprès de la Commission des jeux de hasard belge.

Une liste noire qui s’allonge

Viennent s’ajouter à ces 4 sites de jeux en ligne, 241 464 joueurs, écartant de ce lot les exclus d’office comme les magistrats ou encore les policiers, à la liste noire de la Commission des jeux de hasard en Belgique. En figurant sur la redoutable liste noire, les joueurs seront interdits d’accès aux casinos et il leur sera désormais impossible d’effectuer des paris en ligne. La liste noire de cesse de s’allonger et compte à ce jour pas moins de 55 000 personnes supplémentaires entre 2014 et 2015, soit une augmentation de +29,4%. La cause de cette hausse serait liée à la nouvelle pratique de médiation belge des dettes.

À notre grande surprise, parmi les joueurs figurant sur la liste, 22 177 d’entre eux auraient demandé à être intégrés à la liste de manière volontaire, ce qui engendra une hausse de 10,9% les joueurs figurant sur la liste noire. La Commission des jeux de hasard s’attaque désormais aux mineurs qui, d’après le porte-parole de cet organisme, sont susceptibles de devenir accros aux jeux par le biais d’internet. Celui-ci est un domaine difficile à contrôler, mais la Commission a trouvé un moyen : tous les joueurs devront présenter une pièce d’identité valable s’ils souhaitent jouer sur les machines à sous. Efficace ou pas ? Nous, on ne sait pas, mais nous souhaitons que la liste noire cesse de s’allonger !